Types de maison

La maison bioclimatique

maison-bioclimatique

Une maison bioclimatique respecte l’environnement dans sa construction, et sa conception met à profit la nature et les éléments pour obtenir de l’énergie propre. Ce type d’habitat est pensé dans son intégralité dans ce but précis, du choix de son orientation à celui des matériaux utilisés pour sa fabrication. D’une région à l’autre, parce que l’environnement et le climat diffèrent, une maison bioclimatique n’est pas exactement conçue de la même manière.

Un terrain propice à la construction bioclimatique

Bien choisir le terrain où sera construite la maison bioclimatique s’avère capital. Une étude doit être réalisée en amont afin de déterminer les atouts et les faiblesses de chacune des possibilités. L’environnement naturel de la maison est en effet ce qui va aussi permettre de rendre cet habitat encore plus « bioclimatique ».
Par exemple, la présence d’arbres résineux positionnés au nord de la maison fera barrage au vent et entravera le passage du froid. A contrario, la présence d’arbres feuillus au sud de la construction protégera la maison des fortes chaleurs en été, sans empêcher la lumière de passer.

Une orientation géographique intelligente

Quelle que soit leur implantation en France, les maisons bioclimatiques possèdent toutes des caractéristiques communes, notamment en ce qui concerne leur orientation géographique. Celle-ci n’est en rien déterminée au hasard, elle est pensée de manière à mettre à profit l’environnement.
Ainsi, les pièces principales (salon, cuisine…) sont orientées plein sud, tout comme les grandes entrées et fenêtres. Les pièces secondaires (chambres, bureau…) sont positionnées au nord. Sur les façades est, ouest et nord de l’habitation, peu d’ouvertures sont construites, afin de maximiser l’isolation tout en apportant de la luminosité.

Des matériaux sains et très isolants

Dans la construction d’une maison bioclimatique, le choix des matériaux est très important. Les éco-matériaux sont bien entendu privilégiés. La terre cuite sert ainsi à construire les murs et représente un excellent isolant naturel, qui conserve la chaleur et la redistribue.
D’autres matériaux comme la fibre de bois, la ouate de cellulose ou encore le chanvre permettent d’isoler les toitures et ainsi d’éviter à la chaleur de s’échapper de l’habitat.
Par ailleurs, le choix d’une couleur sombre pour ces matériaux se révèle astucieux, puisque cela permet d’emmagasiner davantage encore la chaleur du soleil.

Des équipements intérieurs et extérieurs adaptés

panneaux-solaires-maison

Exemple de panneaux solaires

La maison bioclimatique possède également des équipements intérieurs et extérieurs favorisant la production d’énergie naturelle. Pour le chauffage, un poêle à bois (ou à pellet), un insert avec répartiteur de chaleur, une chaudière à granulés ou une cheminée peuvent ainsi représenter une solution alternative ou complémentaire.
A l’extérieur, l’installation de panneaux solaires et d’éoliennes aident à produire l’énergie du foyer. L’une ou l’autre de ces solutions, ou les deux, sera utilisée en fonction de la région d’appartenance. Certaines étant naturellement privilégiées par rapport à d’autres, comme la Provence-Alpes-Côte d’Azur par exemple, où le climat est chaud, l’ensoleillement important tout au long de l’année et où le vent souffle beaucoup.

Les personnes qui souhaitent faire construire une maison bioclimatique doivent s’adresser à une entreprise spécialisée, qui étudiera le projet dans son intégralité et de façon personnalisée.