Piscine

Bassin de jardin

Bassin de jardin

Depuis l’Antiquité, les bassins, fontaines et autres plans d’eau agrémentent nos jardins. En plus de son intérêt esthétique, un bassin apporte également de la vie et une impression de fraîcheur aux espaces verts.

Et nul besoin de posséder une immense propriété pour en profiter. Il existe nombre de solutions d’aménagement, qui permettent désormais d’en installer même sur les plus petites terrasses.

Il ne reste plus ensuite qu’à profiter du bruit reposant des clapotis de l’eau qui coule.

Les bassins hors-sol

Le choix du type de bassin dépend principalement de la taille et de la profondeur souhaitées.

Pour les espaces limités, il faut privilégier les mini-bassins hors-sol, alors que pour les plus grandes surfaces, le choix se fait entre un fond en bâche, et un bassin en dur préformé.

Les petits bassins hors-sols deviennent de plus en plus populaires, et l’offre ne cesse donc de se diversifier. La plupart sont rectangulaires, en bois, mais il en existe également des circulaires en matériaux synthétiques, qui rappellent les grandes vasques remplies d’eau et de nénuphars que l’on peut voir dans les jardins asiatiques.

Ces bassins en miniatures présentent l’avantage de pouvoir être installés partout. Il suffit d’avoir une prise de courant à proximité pour pouvoir y brancher la pompe. Les plantes aquatiques s’y plaisent très bien.

Il faut toutefois garder à l’esprit que ce type de bassin est moins bien protégé du froid hivernal puisqu’il est hors-sol.

Les bassins en pleine terre

Bassin hors sol

miguelrd68 / Pixabay

Les chanceux qui disposent d’une plus grande superficie de jardin peuvent s’orienter vers le bassin préformé, en polyéthylène. Il en existe de plusieurs tailles et formes, il a l’avantage de nécessiter très peu d’efforts pour son installation.

Il suffit de creuser un trou dans le sol de la bonne taille et profondeur, d’installer le bassin et de le stabiliser en comblant de terre son pourtour. Les plantes et les poissons s’y plaisent pour peu qu’il soit suffisamment profond pour ne pas geler intégralement l’hiver.

Pour les personnes préférant donner une forme originale à leur bassin, ou pour les plants d’eau de taille importante, l’idéal reste le bassin en bâche, appelé également liner. Il en existe plusieurs sortes, mais la plupart sont en PVC. Il s’agit d’une bâche épaisse qui épouse la forme de la cavité creusée dans le sol et la rend étanche.
Ainsi, toutes les formes et tailles deviennent possible. Cette solution nécessite par contre un plus gros effort d’installation, car il faut solidement fixer la bâche et aménager le bord du bassin pour camoufler son pourtour.

L’écosystème du bassin

peter67 / Pixabay

Tous les bassins nécessitent l’installation d’une pompe qui filtre l’eau et évite ainsi qu’elle ne croupisse. Il faut la choisir en fonction du nombre de litres du plan d’eau. L’entretien des pompes est relativement simple, il suffit de rincer les éléments de filtrations, mousses et charbons le plus souvent, et de les remplacer le temps venu.

Une eau saine permet à votre bassin d’accueillir toute une faune et flore aquatiques. Les nénuphars peuvent être plantés dans des pots au fond du bassin, il s’agit d’une plante vivace qui repousse et refleurit tous les ans. Les lentilles et jacinthes d’eau sont des plantes flottantes qui donnent un petit goût d’exotisme au bassin.

Pour le pourtour du plan d’eau, il existe quantité de race de roseaux magnifiques. Attention toutefois à ne pas y planter de bambous, leurs racines risqueraient de trouer le liner. Si le bassin est en pleine terre, l’on peut y mettre des poissons. Le mieux est de les choisir rustiques, comme les carpes Koï ou carassins dorés, qui peuvent y vivre toute l’année.

Au printemps, il n’est pas rare que grenouilles et libellules viennent élire domicile aux abords des bassins de jardin qui deviennent des havres de paix pour ses espèces sauvages.