Balcons et terrasses Jardin L'Extérieur

Comment créer son propre anti-moustique ?

Les beaux jours marquent le retour de la chaleur mais aussi des moustiques. Un véritable fléau estival dont il n’est pas toujours évident de se débarrasser, car ils sont partout, ils sont nombreux et ils se reproduisent vite. Le recours aux produits chimiques spécialisés n’est pas la meilleure solution car ils peuvent être toxiques, pour les plus jeunes et les animaux en particulier. Et ils sont onéreux. Nous vous proposons donc de fabriquer vous-même plusieurs anti-moustiques naturels, efficaces et peu coûteux.

Des végétaux qui repoussent les moustiques

Dans la nature, certaines plantes, fleurs et fruits dégagent des odeurs que les moustiques n’aiment pas. Naturellement répulsifs, ils constituent donc la base pour fabriquer des anti-moustiques, sans aucun danger pour l’homme ni l’environnement, et peu coûteux. Ils peuvent être utilisés sous leur forme naturelle – vivante ou séchées – ou sous la forme d’huiles essentielles ou d’encens. Certaines plantes et fleurs sont connues pour rebuter les moustiques : c’est notamment le cas du géranium, de la lavande, du basilic et de la menthe. Il suffit donc d’en disposer, en pot ou en bouquets séchés, dans les zones de la maison et du jardin, que l’on souhaite protéger des moustiques.

Des huiles essentielles efficaces contre les moustiques

De nombreuse huiles essentielles ont une action répulsive sur les moustiques : c’est notamment le cas de celle de citronnelle, celle de lavande, celle de géranium, celle d’ylang-ylang… Mais il en existe une qui se révèle particulièrement efficace en la matière : il s’agit de l’huile essentielle d’eucalyptus citronné. Et elle peut être utilisée de multiples manières. En effet, il est possible de la diffuser dans l’air, via un diffuseur, mais aussi d’en imbiber délicatement certains textiles (mouchoirs, draps, vêtements…). On peut également en mettre quelques gouttes dans son gel douche ou dans sa crème corporelle, afin d’en déposer légèrement sur sa peau, sans y penser, lors de l’application quotidienne.

La prévention reste un bon remède naturel et gratuit

Prévenir plutôt que guérir : cette expression fonctionne également pour le problème des moustiques. Certains gestes peuvent en effet permettre de limiter leur nuisance. On commence par réduire les sources de lumières à la nuit tombée, en particulier lorsque les fenêtres sont ouvertes. Pour éviter leur prolifération, on élimine les eaux stagnantes dans la maison et le jardin : vases, gouttières, gamelles… Il faut également savoir que les moustiques sont attirés par les peaux aux odeurs fortes (comme la transpiration) ou sucrées (dues à l’application de parfums ou crèmes…) : à proscrire tant que possible. Mieux vaut donc opter pour des cosmétiques neutres ou ayant pour composant un élément que les moustiques détestent.