Balcons et terrasses

Les règles à respecter pour les terrasses et les balcons

Vous rêvez de construire une terrasse de toit sur votre maison, ou d’ajouter un balcon à votre appartement ? Ces opérations, bien que coûteuses, sont tout à fait réalisables. Vous devrez toutefois respecter plusieurs règles, tant pour obtenir l’autorisation de construction que pour réaliser une terrasse ou un balcon aux normes de sécurité en vigueur. Encore faut-il connaître ces règles : petit tour de la principale réglementation applicable à la réalisation de terrasses et de balcons.

Règles concernant les garde-corps des terrasses et balcons

La norme AFNOR NF P 01-012, concernant les dimensions des garde-corps, prévoit qu’un garde-corps est obligatoire dès lors qu’une terrasse extérieure est réalisée à une hauteur supérieure ou égale à 45 cm. Ce garde-corps doit être d’une hauteur minimale d’1 mètre pour les garde-corps des terrasses et balcons situé à plus d’1 mètre de hauteur.
Le garde-corps doit également répondre à des caractéristiques précises d’efforts, c’est-à-dire de résistance, notamment aux personnes qui s’appuient dessus. Lorsque le lieu est un endroit privé, le garde-corps doit résister au minimum à un effort de 60 daN/ml.
Les garde-corps peuvent être pleins, mais également ajourés (par exemple, un grillage ou des barreaux). Dans ce cas, ils doivent être inférieurs à 110 mm s’il s’agit de vides verticaux (par exemple, l’espacement entre deux barreaux verticaux). Pour les vides horizontaux, ce minimum est porté à 180 mm, s’ils sont situés au-dessus de 450 mm de haut par rapport au sol des terrasses et balcons, sur lequel ils sont construits.

Les règles concernant les planchers des balcons

Il est possible, pour un balcon préexistant, de changer le revêtement du sol (dans le cas d’une location, il faut ajouter cependant l’obligation pour le locataire de remettre en état les lieux lors de son départ).
Un balcon neuf respecte une portance de 350 kg par mètre carré, selon la norme NF P 06-001 (600 kg par mètre carré pour les établissements recevant du public), ce qui est plus de deux fois supérieur à la charge supportée par le plancher d’une habitation neuve.
Il faut cependant veiller à ne pas surcharger les balcons de plantes en pots, les jardinières les plus lourdes pouvant avoisiner ce poids, et donc représenter un danger pour la structure du balcon.
Enfin, la portance maximale des balcons anciens est une information que le syndic de copropriété doit être en mesure de délivrer sur demande.

L’étanchéité de la terrasse, un point essentiel

L’étanchéité des terrasses est une condition pour la viabilité sur le long terme de la terrasse en elle-même, mais également des pièces qui peuvent se trouver en dessous.
Un revêtement étanche (en résine par exemple), une inclinaison pour l’écoulement de l’eau, des relevés d’étanchéité, sont autant de mesures essentielles en rénovation comme en construction, pour garantir une terrasse étanche. Un entretien régulier est également essentiel pour vérifier le bon état de l’étanchéité de la terrasse.

Zoom sur la réglementation

Vous retrouverez ci-dessous un listing des principales normes en vigueur :

  • Norme NF P 01-012 : Dimensionnement des garde-corps des bâtiments recevant du public (habitation, privé)
  • Norme NF P 01-013 : Méthodes et critères d’essais
  • Norme NF P 06-001 : Charges d’exploitation des bâtiments
  • Norme NF EN ISO 14122-3 : garde-corps intrinsèquement liés à une machine dans les zones inaccessibles au public
  • Norme NF E 85-015 : garde-corps installés sur les parties de bâtiment donnant accès aux machines
  • Norme NF P 06-001 : Charge des balcons et terrasse
  • Norme NF P 10-203 : Étanchéité en gros œuvre