Les normes à respecter

Les normes parasismiques

Le séisme est un événement naturel pouvant occasionner de nombreux dégâts d’une gravité conséquente, non seulement du point de vue matériel, mais aussi humain. Dans le domaine matériel, certaines dispositions ont été prises pour minimiser au maximum les pertes, et les dommages.
Dans ce contexte, la réglementation parasismique appliquée depuis le 22 octobre 2010 a évolué en se basant actuellement sur l’Eurocode 8. Ainsi, de nouvelles normes parasismiques sont appliquées à tous les permis de construire délivrés à partir du début du mois de mai 2011.

Les principaux objectifs des nouvelles normes parasismiques

Les normes parasismiques sont énoncées pour épargner le plus grand nombre de vies, selon le niveau de sismicité constatée pour chaque zone. Dans la construction de bâtiments, un séisme peut causer des dégâts importants et irréversibles, mais elle ne doit pas s’écrouler sur les personnes en son intérieur.

Dans ce but, l’application des normes parasismiques vise à limiter les dégâts matériels et humains, pour minimiser les pertes.

L’impact des normes parasismiques sur les règles de construction

Les normes parasismiques en vigueur depuis le 1er mai 2011 impactent considérablement la méthode de construction des bâtiments. Et ce, bien au-delà du nouveau zonage territorial et de la nouvelle classification de bâtiments.

Au niveau de l’implantation même, une étude géotechnique est indispensable. Cette étude a pour objectif de déterminer les particularités du terrain, permettant de prévoir des risques d’éboulement, de glissement, et de liquéfaction de terrain, suite à une amplification du séisme.

Sur la conception, les formes simples seront privilégiées, ainsi que la limitation des effets de torsion, tout en agissant de telle façon à assurer une reprise des forces sismiques ; le contreventement horizontal et vertical sera donc assuré. La sensibilisation du personnel sur le terrain, et le suivi des travaux effectués sur le chantier doivent être rigoureux, et minutieux.