Rénovation de sa maison

Refaire sa toiture

Refaire la toiture de la maison

Plusieurs raisons peuvent pousser les propriétaires à refaire leur toiture. Cela pourrait être à cause de dégâts trop importants, qu’une simple réparation ne pourrait couvrir ou un choix relevant d’une envie d’habiter dans une maison respectueuse de l’environnement. Des études minutieuses sont requises avant d’entamer les travaux de rénovation. Elles sont basées sur le budget disponible, l’état de la toiture et les différentes possibilités de la rénovation proprement dite.

Pourquoi refaire sa toiture ?

Les travaux de rénovation peuvent apporter un aspect différent à l’architecture globale de la maison. De plus, ils peuvent agir sur la qualité de vie si l’on ne considère que les isolations thermique et acoustique. D’autre part, le fait de refaire la toiture peut être considéré comme un geste éco-responsable dans la mesure où les matériaux utilisés respectent nettement mieux l’environnement.

Quand refaire sa toiture ?

Déjà, il faut envisager des contrôles réguliers effectués par des couvreurs expérimentés. Pour des toitures de moins de 10 ans, un contrôle décennal pourrait être suffisant. Dans le cas contraire, il faudra faire des vérifications tous les 2 ans ou éventuellement annuellement.

Au cours de ces contrôles, les couvreurs vérifient les tuiles, les infiltrations d’eau (s’il y en a) ou encore la présence d’une mousse qui couvre la toiture. Ils déterminent alors le moment opportun pour la réfection. Si la volonté de rénover ne vient pas de l’état de dégradation de la toiture ou de la charpente, il suffit de s’adresser à des spécialistes qui se chargeront du projet.

Quelles sont les procédures à suivre ?

Il est important de noter que chaque commune détermine ses propres règles en matière d’esthétisme. Si un plan local n’existe pas, il faut vérifier au niveau du Règlement National d’Urbanisme (RNU). Il faut également effectuer une déclaration préalable des travaux de réfection, selon le Code d’urbanisme.

Dans le cas d’une rénovation en Zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager (ZPPAUP), l’accord des administrations compétentes après consultation d’un architecte des Bâtiments de France est nécessaire.