Agrandissement de sa maison

Créer une extension à sa maison actuelle : quelles pistes ?

Extension de maison

Au fil des ans, une évolution dans votre situation familiale, personnelle ou professionnelle peut vous conduire à envisager une extension de votre maison. Ce faisant, si l’idée paraît séduisante, elle requiert une réflexion préalable tant sur le plan règlementaire que sur la faisabilité de votre projet et sur les coûts induits de l’opération. Pour répondre à vos nouveaux besoins, découvrez tout ce qu’il faut savoir sur l’extension d’une maison et menez à bien votre projet.

L’extension d’une maison : de quoi s’agit-il ?

L’extension d’une maison est généralement considérée comme le moyen de créer un espace supplémentaire à l’aide d’une prolongation de la structure existante. Celle-ci se traduit notamment par une surélévation de la maison, l’ajout d’une véranda ou l’exploitation des combles par exemple.

Quelles possibilités ?

Vous l’aurez compris, un certain nombre de possibilités s’offrent à vous selon votre configuration spécifique et vos attentes.

La première solution consiste à étendre la surface au sol de votre maison. En l’occurrence, il est possible, par exemple de créer une véranda, afin d’agrandir votre salon tout en lui donnant une belle luminosité. De même, transformer son garage en pièce supplémentaire constitue une excellente solution pour ajouter un étage et moderniser son habitat.

La seconde solution se focalise sur la hauteur de votre habitation, en particulier si votre maison dispose de combles qu’il sera amusant de transformer en surface habitable. Vous avez aussi la possibilité de surélever la toiture de votre maison.

Une préparation essentielle

Avant toute chose, il est impératif de bien préparer son projet, en commençant par la consultation du plan local d’urbanisme qui permet de visualiser les travaux autorisés dans ce cadre. Il vous faudra également vous renseigner auprès de votre mairie pour connaître le COS (coefficient d’occupation des sols) qui définit la surface maximale de l’extension.
Par ailleurs, si la surface de plancher ne dépasse pas 40 m², il est nécessaire de déposer une déclaration préalable de travaux auprès de la mairie, tandis que, pour une surface supérieure à 40 m², un permis de construire est requis. Plus globalement, les règles varient suivant que l’extension porte sur tout ou partie de l’habitation, incluant dans certains cas le recours obligatoire à un architecte. Cela étant dit, ce recours pourra vous aider à présenter un meilleur dossier et obtenir l’autorisation de votre mairie.

En termes financiers, le coût de l’extension d’une maison s’avère variable, en fonction de différents paramètres tels que la nature de cette extension, l’architecture, le nombre de pièces ou encore les matériaux utilisés. Il faut également intégrer, dans ce coût, les dépenses associées à cette opération (chauffage, électricité, taxes…).

Pour une meilleure préparation de votre projet, pensez à contacter des professionnels du bâtiment (architecte, autres professionnels) qui vous permettront de présenter les garanties requises à ce titre. Naturellement, il est conseillé de demander différents devis, d’une part, pour avoir une meilleure idée du coût global de votre projet et, d’autre part, pour faire jouer la concurrence. Sachez que, dans ce cadre, certains professionnels sont devenus spécialistes en matière d’extension et proposent de centraliser tous les travaux requis.