Agrandissement de sa maison

Comment agrandir sa maison ?

Quand la demeure commence à devenir un peu trop étroite, il n’est pas toujours impératif de déménager pour trouver un logement plus grand. En effet, il est tout à fait concevable d’agrandir sa maison. Il existe de nombreux moyens pour étendre une habitation, que ce soit en lui donnant de la hauteur, en y ajoutant une véranda ainsi que plusieurs autres alternatives.

Les différentes manières d’agrandir une maison

Selon la forme de la maison, il existe de nombreux aménagements qui permettent d’agrandir une demeure. Parmi les aménagements les plus courants, il y a en premier lieu la mise en place d’une véranda. La véranda est désormais considérée comme étant une véritable pièce à vivre. Elle est entièrement isolée du chaud, du froid et du bruit. Selon les besoins, elle peut servir de cuisine, de bibliothèque, de séjour ou même de spa.

Ensuite, il y a l’agrandissement de la maison à partir de la surélévation du toit. Cette option nécessite quelques gros travaux et surtout les compétences des professionnels qualifiés pour bien calculer les charges et établir le plan d’aménagement.

En dernier lieu, il y a l’extension de la surface. Il s’agit d’ajouter une surface importante à la maison. Comme la surélévation, cette possibilité requiert le service de société spécialisée afin d’optimiser la mise en œuvre du projet d’extension.

Les démarches à entreprendre

Avant d’entamer les travaux sur l’agrandissement d’une maison, il est important de connaître les démarches administratives à entreprendre, ceci afin de réaliser le projet dans le respect des normes et ainsi obtenir l’autorisation du permis de construire.

Dans un premier temps, prendre connaissance du Plan Local d’Urbanisme ou PLU auprès de la mairie. Ce document fournit les règles d’urbanisme sur la hauteur maximale, l’implantation par rapport aux voies publiques, l’aspect extérieur, etc.

En outre, il est recommandé de consulter le coefficient d’occupation des sols (COS), pour déterminer la superficie de l’extension pouvant être réalisée. Par ailleurs, il est important de veiller à ce que le projet tienne bien compte des servitudes. En d’autres termes, l’extension ne doit pas entraver le passage entre les propriétés. De même, le logement ne doit pas priver le voisin des rayons du soleil ou encore de son panorama.

En ce qui concerne des travaux d’agrandissement, les extensions extérieures d’une hauteur de moins d’1,5 m et inférieure à 2 m ne requièrent pas de formalité administrative. Dans la même mesure, une extension inférieure à 40 m² ne nécessite pas de permis de construire, mais uniquement d’une déclaration à déposer préalablement à la Mairie.