Salle de bain

Le revêtement de mur de votre salle de bain

carrelage de salle de bain

En plus du carrelage, qui peut aussi habiller les murs de votre salle de bains, vous avez le choix entre la peinture, le papier peint, les papiers vinyles, la toile de verre, les lambris en bois…

La peinture

Quelle que soit sa couleur, votre peinture doit avant tout être résistante à la chaleur et à l’humidité. En fonction de l’aspect que vous souhaitez donner à vos murs, vous pourrez choisir entre une peinture glycérophtalique (ou glycéro) et une peinture acrylique. Les glycéros sont particulièrement bien adaptées aux salles de bains et offrent un aspect brillant. Après application, les outils (pinceaux, bacs…) se nettoient au White Spirit. Concernant les peintures acryliques, il en existe aujourd’hui des spécialement étudiées pour les salles d’eau, qui vieillissent bien ; attention à bien les choisir ! Elles sont sans odeur (ou presque) et offrent un séchage rapide. De plus, elles permettent un lavage des outils à l’eau.
De manière générale, les professionnels recommandent plutôt une peinture glycéro pour une salle de bains.

Les papiers peints

Les papiers peints d’aujourd’hui se déclinent en une multitude de motifs et de couleurs. Résistants à l’humidité, à condition de les choisir recouverts d’une couche de vinyle. Disponibles en rouleaux, les papiers peints se posent à l’aide d’une colle sur un mur propre et lisse. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez appliquer, avant, un papier d’apprêt, ou vous pouvez aussi appliquer un enduit de rebouchage (pour les trous assez profonds) ou un enduit de finition (pour les petits défauts du mur), qu’il faudra poncer une fois sec.

Les papiers vinyles

Proches du papier peint, les papiers vinyles résistent très bien à l’ambiance humide des salles de bains. Lessivables, ils sont disponibles dans de nombreux motifs.

La toile de verre

Il s’agit d’un revêtement constitué de fibres de verres tissées. La toile de verre a la particularité de masquer les défauts d’un mur et de bien résister à l’humidité. Elle se pose comme un papier peint (elle se présente en rouleaux) et, une fois sèche, se peint avec une peinture résistante « spéciale salle de bains ». Attention : lors de la pose, munissez-vous de gants fins en caoutchouc pour ne pas vous abîmer les mains avec la poussière de verre.

Les lambris en bois :

Comme pour le parquet, les lambris en bois peuvent dorénavant habiller les salles de bains. Vous pouvez choisir un bois exotique, qui n’absorbe pas l’eau, ou opter pour des essences plus classiques que vous choisissez déjà huilées ou cirées, ou que vous vernissez ou peignez, vous-même. Dans tous les cas, sachez que l’air doit pouvoir circuler derrière les lames ! Pensez donc à laisser « respirer » vos murs en créant un espace de quelques centimètres entre eux et le lambris.