Isolation

Une solution efficace de fixations pour isolants

Le marché voit apparaître chaque jour des nouveautés en faveur de la construction durable, avec des produits qui présentent non seulement une véritable innovation mais aussi une performance et une efficacité prouvées. Dans le secteur de l’écohabitation, voici un tout nouveau produit écologique qui apporte une efficacité remarquée : des fixations pour isolant sans ponts thermiques.

Un défi récurrent dans la construction : éviter les pertes de chaleur

Actuellement, le véritable défi des constructions de logements neufs ou dans le cadre des chantiers de rénovation réside dans l’économie des factures d’énergie. Un secteur en pleine mouvance, qui nécessite de prendre plusieurs aspects en compte et notamment la chasse aux fuites de chaleur ainsi que les ponts thermiques et la migration de vapeur. Actuellement, un phénomène fait perdre jusqu’à 25% de l’isolation ajoutée, de par la mise en place des attaches métalliques fixant les isolants en panneaux ou matelas. Une réalité qui amène désormais une solution novatrice : utiliser une nouvelle famille d’isolants.

Le plastique pour succéder au métal

C’est une solution qui parait simple et qui pourtant apporte une réelle opportunité innovante pour les acteurs de la construction. L’utilisation de fixations en plastique, au lieu des attaches métalliques, apparaît comme une solution très efficace. Constituées de polypropylène rigide, ce sont des éléments utilisés afin de fixer des isolants rigides à des surfaces comme les murs de béton. Mais ils sont également pratiques pour des revêtements légers. Une nouveauté qui est simple d’installation et qui n’amène aucun liant toxique pour être fixé.

plasti-grip-pmf-fasteners-to-attach-rigid-insulation-to-concrete-block-and-tilt-wall-substrates1

Les avantages des fixations sans ponts thermiques

Elles se posent en un tour de poignet, avec la nécessité uniquement de percer un trou à travers l’isolant et le mur. Ensuite, il suffit d’installer la fixation en plastique et admirer le travail terminé. Aucune étape supplémentaire n’est nécessaire : terminées les fixations métalliques sources de ponts thermiques, et fini l’usage de la colle toxique. On bénéficie en outre d’éléments qui ne souffrent pas de la corrosion au fil du temps, et d’éléments dotés d’une tête large ce qui étend la charge portée sur l’isolant sur une plus grande surface. Enfin, on limite de façon importante les ponts thermiques ainsi que les risques de condensation.

Qu’en pensent les techniciens ?

Gâcher la performance de l’isolant avec des ponts thermiques est clairement une source de problèmes dans le secteur de la construction. L’utilisation des fixations permet donc de pallier à ce souci et ainsi empêcher la baisse d’efficacité du matériau. A noter toutefois qu’une ossature est nécessaire pour maintenir des panneaux de gypse, ce qui permet alors de passer l’isolant en laine, le câblage électrique et maintenir le revêtement intérieur. Pour éviter tout problème d’humidité, il convient dans ce cas de ne pas ajouter de polyéthylène sur le côté intérieur de l’ossature. Et pour garantir une parfaite étanchéité à l’air, le scellement des joints de l’isolant rigide doit être également effectué.

http://www.ecohabitation.com/actualite/nouvelles/fixations-isolants-ponts-thermiques