Isolation

Isoler un mur : isolation phonique et thermique d’un mur

isolation mur

Vous venez d’acquérir un bien que vous souhaitez rénover ? Vous construisez votre propre habitation ? Le moment de l’isolation est un moment crucial dans le temps des travaux, qu’il ne faut en aucun cas prendre à la légère. Pour les logements neufs, la RT 2012 légifère sur les normes en vigueur pour l’isolation thermique. Le maître-mot de cette réglementation est l’économie d’énergie.

Isolation thermique : un passage obligé

Pourquoi isoler ?

Pas question de vivre dans un logement été comme hiver et en subir les variations thermiques, comme si l’on vivait dans un camping. Le froid, l’humidité, la chaleur sont autant d’inconvénients dont il faut se protéger. Votre facture d’électricité ou de gaz dépend de l’isolation thermique que vous choisirez : évitez les fuites.

Les techniques

Il faut isoler les murs extérieurs, mais également les combles de votre maison. C’est en effet par une toiture que l’on n’a pas pris la peine d’isoler, parce que personne ne l’habite, que les variations de température peuvent s’introduire dans votre maison.

Ne faites pas l’impasse sur vos fenêtres, elles doivent être étanches et au moins à double vitrage, afin de bien isoler l’intérieur de l’extérieur. Vous ferez d’une pierre deux coups en choisissant une fenêtre bien isolante, car vous y gagnerez en isolation phonique.

Le sol est, à lui seul, une source de froid en hiver. Des courants d’air peuvent s’immiscer sous votre parquet et glacer l’intégralité de votre logement.

Les matériaux

La laine de verre, la fibre de bois et le chanvre sont des matériaux très efficaces comme isolants. Il faut évaluer la densité des matériaux en fonction de vos besoins. La pose de ces isolants s’effectue par l’intérieur ou par l’extérieur des murs. Faites appel à des spécialistes. Les isolants thermiques sont également parfaits pour isoler phoniquement votre logement.

Isolation phonique : un confort dont on ne peut se passer

Les nuisances sonores

Parce que l’on ne peut pas vivre dans le bruit constant : le bruit des voisins, le bruit de la rue. Et parce que l’on n’a pas forcément envie que l’extérieur soit au courant de tout ce qui se dit chez soi, l’isolation phonique est capitale dans une maison.

Le célèbre mur recouvert de boîtes d’œufs n’est pas la seule solution pour avoir une pièce silencieuse. De nombreuses possibilités s’offrent à vous.

Au moment de construire la maison, les isolants sont placés à l’intérieur des cloisons et les isolants naturels ou synthétiques qui constituent l’isolation thermique fonctionnement pour les murs extérieurs.

Comment s’y prendre ?

Lorsque l’on souhaite isoler des murs phoniquement, alors que ce n’était pas prévu à l’origine, il faut passer par un habillage de la cloison. Commencez pas décrasser vos murs en les débarrassant de tout ce qui est tapisserie, peinture, mais aussi enduit et plâtre. Il existe de l’isolant phonique en rouleau qui se colle directement sur les murs. C’est une technique idéale lorsque l’on n’a pas envie de remonter des murs. Il faut savoir que chaque pièce sera réduite de quelques centimètres à cause de l’épaisseur des rouleaux d’isolant. Cette technique fonctionne également sur les murs extérieurs.

Les astuces

Pour installer vos rouleaux d’isolant phonique, utilisez la même technique que pour poser de la tapisserie. Disposez-les verticalement et encollez-les de haut en bas, en prenant soin d’affleurer le sol. Chassez l’air sur les côtés pour assurer la solidité de l’ensemble.

Après séchage, vous pourrez procéder à l’habillage de vos murs. Placo, peinture, tapisserie, soyez inventif.