Chauffage

Le plafond chauffant, une bonne idée chauffage ?

Rury niebieskie klimatyzacja ogrzewanie tynki klimatyzacja

En matière de chauffage, il existe une solution présentant nombre d’avantages, surtout s’il n’est pas possible d’installer un plancher chauffant. Qu’il soit rayonnant ou hydraulique, le plafond chauffant permet une diffusion de la chaleur homogène et douce. Pour autant, il convient d’avoir un habitat adapté et un budget pour cette installation quelque plus onéreuse. Tout ce qu’il faut savoir sur les avantages et inconvénients du plafond chauffant.

Plafond chauffant : quel principe ?

D’un fonctionnement similaire à celui d’un plancher chauffant, il existe, en réalité, deux types de plafond chauffant : le plafond rayonnant électrique (plâtre ou modulaire), d’une part, et le plafond hydraulique, d’autre part. Le premier modèle fonctionne, par nature, par rayonnement pour diffuser la chaleur, le second fonctionne à l’aide d’une pompe à chaleur ou d’une chaudière tout en régulant la température en fonction de la température extérieure et le taux d’humidité. Il est également possible d’y associer un thermostat pour réaliser une économie d’énergie de l’ordre de 15%. Ceci vaut aussi pour un détecteur de présence.

plafond-chauffant

Plafond chauffant : quels sont les avantages ?

Au-delà d’une performance aussi efficace qu’un chauffage au sol, le plancher chauffant présente nombre d’avantages supplémentaires :
– un confort optimal grâce à l’homogénéité de la chaleur ;
– une diffusion rapide et sans obstacle ;
– un atout esthétique et une simplicité d’entretien ;
– une adaptation plus large à tout type de revêtement de sol ;
– une solution réversible, puisqu’il est aussi possible de rafraîchir son habitat, grâce à une pompe à chaleur réversible qui tient compte de différents critères (température extérieure et intérieure, taux d’humidité, température de l’eau).

images

Plafond chauffant : quels sont les inconvénients ?

Les inconvénients d’une solution pourtant aussi avantageuse sont de deux types. D’une part, il faut disposer d’un habitat pouvant accueillir cette installation, à savoir une hauteur sous-plafond de 2,40 mètres, essentielle pour éviter toute surchauffe. D’autre part, le coût de l’installation s’avère un peu plus onéreuse, soit entre 70 et 110 euros par mètre carré (contre 50-70 euros pour un plancher chauffant).

Bilan :

Présentant de nombreux avantages et quelques inconvénients, le plafond chauffant constitue une bonne alternative, relativement efficace, par rapport à un plancher chauffant qui serait trop compliqué à installer. En outre, si cette solution s’avère plus onéreuse, son efficacité thermique permet finalement de réaliser des économies en matière de consommation énergétique. Pour une meilleure efficacité, il est également préconisé d’installer des panneaux isolants et de s’assurer, par ailleurs, de l’isolation de son logement afin d’optimiser le confort thermique.